image1.jpeg

Quelle politique de recherche et d'innovation a été déployée depuis la création de Sorbonne Université ?

La mandature a été l’occasion de structurer de façon lisible la politique de recherche et d’innovation de Sorbonne Université pour mettre en cohérence les forces d’ensemble et les spécificités de la recherche dans les différents champs disciplinaires, promouvoir leur synergie et les accompagner.

 

Sorbonne Université comme elle s’y était engagée a soutenu les unités de recherche en maintenant notamment les budgets récurrents aux unités et le nombre de contrats doctoraux (249 contrats par an) sur dotation état. Elle a ajouté 62 nouveaux contrats doctoraux chaque année sur les budgets du PIA (Idex, SFRI) soit plus de 2 M€ par an et environné les doctorants, (missions, matériel), elle a également mis en place des missions d’enseignement supplémentaires notamment pour les doctorants agrégés.

 

Sorbonne Université a par ailleurs ouvert chaque année un appel à projets plateformes doté de 1.2 M€ (dont une partie financée sur PIA, Idex) et un appel à projets émergence tous les 2 ans (2 appels depuis 2018) doté de 5 M€ et financé par le PIA (Idex).

 

En plus de soutenir la recherche au cœur des disciplines, Sorbonne Université a soutenu la recherche aux interfaces avec la création et le soutien à 20 instituts et initiatives de l’Alliance Sorbonne Université. Ces entités virtuelles sans périmètre disciplinaire déterminé a priori s’appuient sur les UFR, les unités de recherche, les écoles doctorales et les structures de formation au bénéfice de chacune d’elles. Elles sont financées chaque année à hauteur de 13.6 M€. Sorbonne Université s’est engagée à les financer sur la durée de son contrat quinquennal pour qu’elles puissent avoir une vision et une gestion pluriannuelle de leurs budgets. Tous les Labex et les projets EUR ont été considérés dans ces constructions ou sur d’autres dispositifs.

 

Sorbonne Université a par ailleurs accompagné et soutenu des dispositifs mutualisés entre les facultés, par exemple, les unités de services mutualisées autour des données et des infrastructures de calcul (SACADO), des sciences participatives (MOSAIC), des collaborations de recherche avec le monde industriel (SUMMIT) pour un budget PIA Idex de plus de 1.2 M€.

 

D’autres actions au service des 3 facultés ont été portées fortement durant cette mandature et financées par le PIA, notamment les actions autour d’une science de confiance (intégrité, éthique), de la science ouverte (ouverture des publications et des données), du doctorat (formations, insertion professionnelle, infrastructures, …), …

 

Tous les financements PIA évoqués ci-dessus sont installés au plus près des acteurs, unités de recherche, unités de service, initiatives, instituts, collège doctoral, …

 

Recherche et innovation : 

une politique pour accompagner les acteurs de terrain

Quelles mesures ont été mises en place pour répondre aux ambitions de Sorbonne Université dans un contexte de plafonnement de la masse salariale d'État ?

Pour répondre pleinement aux missions que s’est donnée l’université, à la fois sur les thématiques scientifiques prioritaires, les domaines émergents, les besoins en formation et le maintien de la diversité disciplinaire qui fait notre renommée, nous avons fait le choix d’une politique de révision des effectifs dynamique, permettant de requalifier les emplois en fonction des besoins réels et une montée en compétences (formations professionnelles, repyramidage des emplois). Et ce dans un contexte tendu par une masse salariale d’État plafonnée à un niveau constant et d’une augmentation mécanique des rémunérations liées aux avancements de carrière (GVT).

Des effectifs stables

  • 7324,43 ETPT annuels moyens, stables depuis 2018 :

 

 

  • 84,7% de emplois financés par la subvention pour charge de service public, 15,3% sur ressources propres (dont 145 nouveau contrats doctorants) (chiffres 2020),

  • 8445 bulletin de paye édités en 2020, dont 4670 pour des agents titulaires (8171 et 4711 en 2018)

tableau RH.png

Politique RH :

des effectifs stables depuis 2018
et un repyramidage des emplois

Un repyramidage et un meilleur environnement des postes

  • Sur près de 800 mesures RH chaque année, 50 mesures de repyramidage prévues chaque année : +14 IR, +12 IE, -37 AT depuis 2018,

  • Dans le même temps, le rapport BIATTS/ EC a augmenté de 1.5 à 1.7. Par exemple en FSI, la diminution sensible des postes d’enseignants-chercheurs titulaires (-17 depuis 2018) s’accompagne de la création de 17 postes d’ingénieurs de recherche et ingénieurs d’études,

  • Un niveau de recrutement stable depuis 3 ans, avec 170 emplois à pourvoir, de façon continue, parmi lesquels 69, dédiés aux services universitaires, se font sur des emplois vacants, des remplacements ou des reconfigurations.

Loupe
 

Comment Sorbonne Université soutient-elle la formation dans toutes ses dimensions ?

Outre ses financements récurrents, l’université mobilise de nombreux financements issus des appels à projets sur lesquels l’établissement a candidaté depuis quelques années. Ainsi, chaque année, ce sont plus de deux millions d’euros qui sont mis à la disposition de la communauté pour construire des projets de formation innovants, améliorer les lieux d’apprentissage ou encore travailler à la mise en place de programmes internationaux.

 

Outre l’IDEX, les projets « Nouveaux Cursus à l’Université » (NCU « Nouvelles Licences à Sorbonne Université », 2018) et « Structuration de la Formation par la Recherche » (SFRI « Real@SU », 2021) abondent ces projets à un niveau important. Le premier, concentré sur le niveau licence, soutient les actions qui visent à diversifier l’offre de formation et à aider la réussite des étudiants. Le second, axé sur les niveaux Master et Doctorat, vise à favoriser les projets de formation au cœur et à l’interface des disciplines, pour que les étudiants puissent améliorer leur compréhension globale des enjeux scientifiques.

Formation : 2 M€ pour innover en licence et en master

 

Comment la rentrée se prépara-t-elle ?

La rentrée de septembre se prépare grâce à un double travail, mené au niveau administratif et technique d’une part, et au niveau pédagogique de l’autre. La qualité du wifi a été évaluée sur tous les sites, et des bornes supplémentaires installées là où il le fallait. Des besoins en matériel pédagogique ont été remontés pour que des commandes soient passées. Les initiatives mises en place à la rentrée 2020 et qui ont bien fonctionné seront reconduites ; les parcours de remédiation ou les emplois étudiants seront soutenus et financés pour que la rentrée se fasse dans les meilleures conditions possibles.

 

Comment ont évolué les candidatures sur Parcoursup ?

Depuis le lancement de la plateforme en 2018, chaque année a été marquée par d’importantes variations dans le nombre des candidatures. Dans un premier temps, Sorbonne Université dans son ensemble a connu une diminution assez importante du nombre de candidatures ; il n’est pas impossible que l’apparition de « Sorbonne Université » n’ait pas été comprise clairement par les étudiants qui cherchaient peut-être encore le nom des deux universités d’origine. Pour autant, les années qui ont suivi ont été marquées par une hausse importante des candidatures, liée à la fois à une meilleure connaissance de notre identité, à la hausse démographique et au nombre croissant de bacheliers, notamment dans le cadre de la crise sanitaire.

Néanmoins, depuis 2018 le constat s’impose que nos formations continuent d’attirer de nombreux étudiants.

Sorbonne Université se prépare pour la rentrée

 

Comment le temps de travail a-t-il été pris en compte durant cette mandature ?

Le temps est devenu sans aucun doute un bien précieux, qui oriente notre vie sur le plan personnel comme professionnel. Dans la dynamique complexe de cette « économie du temps », la maitrise du temps, ou des temps, nous avons développé :

  • La mise en œuvre du télétravail jusqu’à 2 jours par semaine.

  • La Charte de bon usage de la messagerie.

  • La promotion de toutes les formes de congés parentaux : maternité, paternité, second conjoint, aide à la reprise post congé-maternité pour les enseignantes-chercheuses (64h de décharge). Peu d'universités favorisent l’usage de ces droits.

  • La possibilité de décompte des temps d’enseignement des enseignants-chercheurs avec lissage pluriannuel, afin de donner plus de souplesse aux équipes pédagogiques et aux enseignants-chercheurs pour se consacrer à des périodes de recherche, d’innovation en formation ou de césure (expérimentation prévue à la rentrée 2021 par des UFR volontaires).

Ressources humaines : Une meilleure maîtrise des temps au bénéfice des personnels

 

Zoom sur la campagne 2020/2021 de la PIU :

  • 278 candidates (38,5%) et candidats (61,5%)

  • Taux d’attribution de la prime Femme\Homme : 72% pour les candidates et 72,5% pour les candidats

  • Taux d’attribution de la prime par corps : 50% pour les enseignants du 1er degré – 50% pour les enseignants du 1er degré – 50% pour les enseignants du 2nd degré – 67% pour les MCF et assimilés – 60% pour les MCUPH – 85% pour les PR et assimilés – 92% pour les PUPH

Ressources humaines : une politique de projection des besoins d'emploi

Qu’est-ce qui a été mis en place pour accompagner les évolutions de carrière et l’expertise des personnels ?

La politique RH accompagne l’évolution de carrière et l’expertise des agents, et s’adosse sur un portage politique de l’égalité professionnelle permettant la reconnaissance des compétences et de l’implication de toutes et tous.

Notre action a notamment porté sur :

  • Le déploiement d’une cartographie des emplois Biatss à l’échelle de l’université, repyramidage et requalification des emplois au bénéficie d’une reconnaissance de la compétence.

  • Depuis 2018, 14 108 personnels ont été accueillis dans 1 962 sessions de formation.

  • Un régime indemnitaire transparent et reconnaissant les missions exercées des enseignants-chercheurs et enseignants (PIU) plus équitable et transparent quel que soit le statut.

  • L’attribution d’une Dotation Individuelle d’Accueil Unique (DIA) aux personnels enseignants et enseignants-chercheurs.

  • Une politique sociale inclusive et la refonte des dispositifs d’accompagnement social.

  • Une politique volontariste d’égalité et de lutte contre les discriminations (Charte Égalité, plan d’action Égalité 2021-2023, mise en place d’une mission égalité et d’un réseau de référents, charte de lutte contre les discriminations, …).

Loupe
 

Personnels Biatss : des conditions de travail harmonisées par le haut

Quelles mesures ont été mise en place pour harmoniser les conditions de travail des personnels Biatss suite à la fusion ?

Plusieurs mois de travail en conférence sociale ont abouti à une harmonisation par le haut de leurs conditions de travail :

  • Harmonisation du temps de travail, 47 à 55 jours de congés.

  • Harmonisation du régime indemnitaire (IFSE), sur critères précis et opposables.

  • Alignement de la politique sociale sur les critères les plus favorables et création de nouvelles prestations (soutien aux familles et aux personnes en situation de handicap...).

  • Mobilité interne organisée sur l’ensemble de l’établissement (entre 30 et 50 mobilités internes Sorbonne Université chaque année).

  • Mise en place d’une Prime d’Intéressement Collectif (PIC).

  • Harmonisation des barèmes de rémunération et de recrutement des contractuels, notamment au bénéfice des contractuels de la Faculté des Lettres (150 personnels concernés dans cette Faculté).

 

Comment se déroule l'élection ?

Conformément à l’article L. 712-2 du code de l’éducation, les statuts de Sorbonne Université stipulent que la présidente ou le président de l’université est élu à scrutin secret à la majorité absolue des membres du Conseil d'administration parmi les enseignantes-chercheuses, enseignants-chercheurs, chercheurs et chercheuses, professeures et professeurs ou maîtres et maîtresses de conférences, associés ou invités, ou tous autres personnels assimilés, sans condition de nationalité.

 

Pour l’élection de la présidente ou du président, le Conseil d’administration est présidé par la conseillère ou le conseiller d’administration élu le plus âgé.

 

Quelle est la durée du mandat ?

La durée du mandat de président ou présidente est de 4 ans et est renouvelable 1 fois. Le mandat du président ou de la présidente expire à l’échéance du mandat des représentants élus des personnels du Conseil d’administration.

L'élection de la présidente ou du président de l'université

 

Comment sont élus les doyennes et doyens de facultés à Sorbonne Université ?

A Sorbonne Université, les doyennes et doyens sont élus par les membres du Conseil de chaque faculté. Cette élection a lieu lors de la première séance du Conseil de faculté nouvellement élu.

 

Pour l’élection de la doyenne ou du doyen, le Conseil de faculté est présidé par le conseiller ou la conseillère de faculté la plus âgée.

Qui peut candidater au poste de doyenne ou doyen ?
Tout enseignant, enseignante, chercheur, chercheuse, enseignante-chercheuse, enseignant-chercheur en fonction au sein de la faculté peut se présenter à l’élection de doyenne ou doyen.

Les doyennes ou doyens sont élus par un vote à bulletin secret à la majorité absolue au 1er ou 2e tour du scrutin ou à la majorité relative en cas de 3e tour. La doyenne ou le doyen élu devient membre de droit du Conseil de la faculté.

 

Pendant combien de temps est-on doyenne ou doyen ?
La durée du mandat de doyenne ou doyen est de 4 ans et est renouvelable une fois à la faculté des Lettres et à la faculté des Sciences et Ingénierie. La durée du mandat est de 5 ans et est renouvelable une fois à la faculté de Médecine. C’est la raison pour laquelle les doyennes et doyens ne sont pas renouvelés au même moment dans nos trois facultés.

En cas de vacance du poste suite à une démission ou en raison de l’empêchement définitif de la doyenne ou du doyen en exercice, le Conseil de faculté procède à l’élection d’une nouvelle doyenne ou d’un nouveau doyen. Le mandat de la nouvelle doyenne ou du nouveau doyen expire en même temps que le mandat des membres du Conseil de la faculté.

 

Pour quel décanat vote-t-on en 2021 ?
C’est pourquoi fin 2021, nous voterons pour nos conseils de facultés en Lettres et en Sciences et Ingénierie, conseils qui éliront chacun leur nouvelle doyenne ou leur nouveau doyen. En faculté de Médecine, ce renouvellement a eu lieu en février 2020.

Pour aller plus loin :

Articles L 713-3, L 719-1 et suivants et

D 719-1 à D 719-40 du Code de l’éducation et statuts de l’Université.

L'élection des doyennes et doyens