Programme détaillé pour la Faculté des Sciences et d'ingénierie
Élections 2021

Vous nous avez apporté votre confiance en 2017 pour construire ensemble l’une des toutes premières universités françaises et européennes. Sorbonne Université est désormais un établissement installé et reconnu. Nous entendons poursuivre cet engagement pour faire vivre notre modèle d’université de service public et chacune de nos facultés, et pour accompagner les transformations futures dans une période de profondes mutations. Cette ambition sera portée par les listes Réunis aux conseils centraux et aux conseils des trois facultés, constituées de femmes et d’hommes engagés représentant toutes nos communautés, gage de cohésion. Elle s’articule selon trois priorités :

Poursuivre la construction de Sorbonne Université collectivement et en confiance

logo tricolore.png
  • Un doyen membre de l'équipe présidentielle, actif dans la co-construction du projet, pour une gouvernance en confiance, efficace et cohérente :

    1. Pour une meilleure élaboration et mise en œuvre de la politique universitaire, avec des facultés en interaction

    2. Une équipe présidentielle resserrée pour une meilleure articulation entre les différents périmètres

    3. Pour une meilleure cohésion et une plus grande force dans la défense et la mise en œuvre de grands projets (e.g. PEPR, projets d’équipements ou scientifiques)

    4. Pour une organisation cohérente des enseignements trans-facultaires (e.g. calendriers), le développement de l’interdisciplinarité

    5. Pour un travail approfondi sur la mise en place des réformes des études de santé en respectant la cohérence des formations et le dialogue inter-facultaire (e.g. le dispositif PASS/LAS imposé au niveau national)

  • Une équipe décanale au contact des composantes, des unités de recherche et des départements

    1. Au contact des acteurs de la recherche et de la formation, pour assister les porteurs de projets, et mieux accompagner et représenter les laboratoires

    2. Présente dès la genèse des propositions de formation, évaluer les propositions en fonction des objectifs stratégiques et accompagner leur mise en place

    3. Encourager la prise de responsabilités, déléguer un réel pouvoir de décision aux unités, UFR et départements.

    4. Développer une culture d’amélioration continue au sein des départements et des services, en favorisant l’initiative et la responsabilisation

    5. Pratiquer des audits réguliers des outils numériques déployés avec une représentation systématique des utilisateurs dans les groupes de travail

    6. Impliquer les utilisateurs dans la conception, le choix, le développement, et l’évaluation des outils numériques

  • Une politique transparente, s’appuyant sur un conseil riche de personnalités nouvelles

    1. Installation d’une culture du rendre-compte, exposer de manière sincère et complète les décisions, choix ou actions

    2. Transparence dans l’élaboration du contrat d’objectifs et de moyens

    3. Un conseil où s’exerce un débat démocratique, où l’on ne retrouve pas l’intégralité des membres de l’équipe décanale; un conseil tout simplement renouvelé pour un fonctionnement plus à la hauteur des exigences de la construction de la politique facultaire au sein de l’Université

    4. Pour l’invitation de personnalités extérieures pour éclairer le conseil sur des sujets particuliers

  • Des échanges thématiques réguliers et prospectifs avec les UFR et les départements, afin de s’affranchir de la dictature de l’instant

    1. La ré-instauration d’une place prépondérante pour les UFR dans la construction sur le temps long de la politique de l’établissement (politique scientifique, évolution des formations, stratégie pluriannuelle pour la révision des effectifs), une politique soutenue par une augmentation des crédits de fonctionnement des UFR

    2. La participation des UFR (direction, président.e.s des conseils scientifiques et d'enseignement) et des départements à la construction du projet recherche et formation de la FSI;

    3. Le rapprochement des UFR et des départements de formation pour un meilleur adossement de la formation à l’excellence de la recherche; c’est une de nos forces à Sorbonne Université avec des laboratoires qui sont parmi les meilleurs au monde avec des enseignants qui sont les experts de ce qu’ils enseignent.

    4. Réunions communes de RAD, direction de départements, services et admin. centrale sur des sujets précis concernant le fonctionnement de l’enseignement (planning, SI, salles…)

    5. Renouer avec l’ensemble de la communauté en ouvrant régulièrement des amphis thématiques (e.g. développement durable, politique de l’emploi, formation continue, la formation en apprentissage, la multidisciplinarité), animés par les élues et élus des conseils.

    6. L’engagement pris par les élues et élus du conseil et le décanat que les propositions faites à l’issue de ces moments de réflexion servent de guide à la construction de la politique facultaire.

  • Une reconnexion avec les unités de recherche et une confiance réaffirmée aux équipes de direction

    1. Une équipe décanale assistée d’une équipe vice-décanale recherche resserrée (4 personnes), sans chargé.e.s de mission, pour assurer le dialogue direct avec chaque unité et connaître équipes et projets

    2. Des marges de manœuvre augmentées pour les laboratoires (crédits récurrents, préciputs labos intégralement versés dès le début du programme aux laboratoires), un renforcement des services de valorisation, des aides et des clarifications pour le portage de projets (clarification de la chaine de responsabilités)

    3. Une vision globale des emplois dans le périmètre de chaque UFR, au-delà de la dotation état

    4. L’invitation systématique des directions d’UFR et des président.e.s des conseils scientifiques d’UFR aux DOR des unités avec les tutelles

    5. Un meilleur accompagnement des prises de fonction des DU et des prérogatives réaffirmées

    6. S’assurer avec les directions de la soutenabilité des projets (éviter le fait accompli et les court-circuits)

  • Une qualité de vie au travail améliorée et une vie de campus dynamisée

    1. Un encadrement de proximité, basé sur la confiance faite aux équipes

    2. Une meilleure définition des rôles et des responsabilités de chacun et chacune

    3. Des pratiques encourageant l’autonomie et la prise de responsabilités, la reconnaissance du travail, en assurant formations et développement des compétences

    4. Mettre en place une capacité d’appui de l’organisation dans la résolution des dysfonctionnements

    5. Instaurer une culture du rendre compte auprès des services

    6. Flexibilité des horaires et des lieux de travail, déploiement du télétravail

    7. Des organigrammes clairs et remis à jour régulièrement et des boites mails génériques pour un meilleur suivi des dossiers

    8. Une culture de la communication interne de tous les faits marquants de la FSI, gage d’un signal fort de reconnaissance envoyés vers les personnels et étudiants qui s’investissent quotidiennement dans leurs missions ou projets

    9. Une culture de la communication externe, pour mieux montrer localement, nationalement, internationalement nos activités et expertises

    10. Organiser des actions de sensibilisation et de formation à l’égalité homme-femmes auprès des étudiants et des personnels

    11. Promouvoir l’égalité professionnelle

    12. Réaffirmer notre attachement à lutter contre toute forme de sexisme, de discrimination et de harcèlement

    13. Des lieus partagés de convivialité (e.g. faculty club)

    14. Développer des actions en faveur de l’axe social du développement durable, installer une culture des bonnes pratiques durables

    15. Travailler avec des parties prenantes extérieures (associations, municipalités..) pour développer sur nos campus des activités solidaires durables (commerce équitable, point de distribution de circuits court, jardin potagers, ateliers mécaniques vélos…)

    16. Faire entrer la nature au bureau et protéger et développer la biodiversité sur nos campus

    17. Encourager la pratique sportive (DAPS) et les mobilités vertes

    18. Encourager les actions et initiatives étudiantes facultaires et trans-facultaires tant en recherche et formation que pour le DD et le culturel

    19. Développer les tiers lieux pour faciliter les interactions entre les étudiants et les étudiantes

    20. Augmenter les points et lieux de restauration sur le campus et étudier les possibilités de subvention

    21. Célébrer les réussites individuelles et collectives (Prix, RDD…), développement du sentiment d’appartenance et de solidarité.

    22. Structurer l’année en temps forts rassemblant la communauté SU (événements de rentrée, fêtes de personnels, journée du sport, Les Olympiades du Développement Durable)

  • La valorisation de la qualité de nos formations et un soutien aux expérimentations pédagogiques

    1. Un affichage des parcours exigeants dès le L1 dans Parcoursup

    2. Le renforcement de la connexion lycée-université

    3. Un soutien au projets pédagogiques: exploiter notre capacité d’innovation par notre expérience pédagogique et du matériel acquis pendant la crise COVID, penser l’après crise sanitaire

    4. Déploiement de nouvelles approches inscrites dans le TdS (« office hours » par exemple ou ouverture de salles adaptées au travail de groupe avec ou sans enseignants)

    5. Une approche centrée sur l’étudiant pour accueillir une population hétérogène en profils et en niveaux

    6. Promouvoir l’accueil des étudiants dès le L2/L3 dans les laboratoires pour un apprentissage par la recherche (valoriser la singularité d’une formation universitaire)

    7. Encourager les initiatives étudiantes entrepreneurs: qui mieux que des étudiants universitaires peuvent devenir des acteurs du transfert et de l’innovation ?

    8. Le FABLAB, Greenlab et PEPITE: des exemples de relation avec le monde de l’entreprise et de l’innovation

  • Un meilleur accompagnement de tous les étudiants et étudiantes vers la réussite et leur insertion professionnelle

  1. Des dispositifs de bourses complémentaires augmentées avec le soutien de la Fondation notamment

  2. De nouveaux emplois étudiants déployés (en DD par exemple)

  3. Accompagnement plus poussé du couplage études / travail , encourager les étudiants à participer à des missions d’expertise rémunérée

  4. Une meilleure prises en compte des spécificités des étudiants et étudiantes pour adapter les dispositifs d’accompagnement.

  5. Des plannings plus souples (avec moins d’enseignement synchrone) pour une meilleure articulation avec les horaires d’emplois rémunérés

  6. Valoriser l’engagement étudiant via la reconnaissance de celui-ci dans le supplément au diplôme.

  7. Soutenir les actions menées par les associations étudiantes en direction des Alumni.

  8. Soutenir les actions d’entraide entre les étudiants et les étudiantes (espaces pour le travail collectif, partages de cours…)

  9. Introduire des notions de bases sur le management au sein des enseignements d’OIP

  • Un soutien inconditionnel à l’exploration scientifique, au cœur des disciplines comme aux interfaces

    1. La FSI contribuera significativement au rayonnement et à l’attractivité de Sorbonne Université par l’excellence de sa recherche

    2. Une politique forte de soutien aux plateformes analytiques et instrumentales (e.g. abondement des crédits IDEX aux projets d’équipement) mais aussi une politique tournée vers la maintenance, en concertation avec les tutelles nationales qui mènent aussi des actions de fédération

    3. Une prise de risque revendiquée (Emergence, Instituts et Initiatives), avec un meilleur cadrage des actions pour éviter la genèse de proposition de formation hors maquette

    4. Une participation active et un rôle moteur dans les instances de pilotage de ces Instituts et Initiatives (Rappel: le comité des membres de l'Alliance SU inclut les 3 doyennes/doyens. Le comité de pilotage des instituts et des initiatives, piloté par les VP recherche et formation des établissements membres, inclut les VDs recherche et formation des facultés)

    5. Postes en tension: le fond mutualisé facultaire aura notamment comme guide ces postes en tension et les opérations scientifiques, identifié.e.s collectivement par les UFR, les départements de formation et les services.

  • Une meilleure reconnaissance de la diversité des activités professionnelles de tous et de toutes

    1. Des cellules déployées en proximité dans les UFR pour accompagner les carrières

    2. Une nouvelle lettre de mission aux directions (labos, UFR, départements), un meilleur accompagnement des directions lors de ces prises de responsabilités, des formations obligatoires.

    3. Formuler de manière claire et transparente les attendus dans la réalisation de chaque mission (e.g. donner aux agents les critères utilisés dans l’attribution de primes)

    4. Mettre à disposition de tous et toutes des moyens d’auto-évaluation individuelle ou collective.

    5. Intensifier l’accompagnement des personnels (BIATTS et EC) qui souhaitent évoluer dans leur carrière : développer le service de formation du personnel, favoriser la VAE, intensifier les préparations aux concours, développer l’information aux personnels des possibilités de réorientation de carrière vers d’autres métiers/missions

  • Un soutien pluriannuel étendu à tous les domaines

    1. Déjà mise en place dans le domaine  des plateformes, des Instituts et Initiatives

    2. A développer avec une présence politique plus forte de la FSI et de l’Université auprès des EPST pour les phases amont de dépôts de projets, la gestion des plateformes sur le temps long.

    3. Dans le domaine RH, pour lisser notre pyramide des âges, en mettant en œuvre toutes nos marges de manœuvre existant à Sorbonne Université pour financer des postes en tension ou des postes dédiés à des activités structurantes, en interne comme en externe.

      • Le travail commun lancé avec le MESRI et la DGESIP doit être poursuivi de façon à faire connaitre et entendre les besoins réels de notre établissement en tenant compte de façon objective de l’ensemble de ses missions.

      • L’Université est le seul vecteur disposant du poids politique permettant d’argumenter auprès du ministère pour amplifier cette action pour l’emploi et conduire une politique pluri-annuelle ambitieuse de soutien à la formation et à la recherche

    4. Permettre le droit de suite pour une éventuelle pérennisation des actions (sortir du seul principe de l’émergence obligatoire et permanente)

logo tricolore.png

Assumer notre modèle d’université de recherche de haut niveau et de formation ambitieuse

S'affirmer comme une université active dans la cité et à l’international

logo tricolore.png
  • Un modèle d’engagement en faveur du développement durable (DD), ambitieux et collectif, au sein de Sorbonne Université

  1. Un projet fort, une approche systémique et transverse (e.g. empreinte carbone, biodiversité, préservation des habitats) au sein de Sorbonne Université, avec nos partenaires et nos stations marines

  2. Un projet porté par un vice-doyen totalement investi de cette mission, accompagné d’une équipe métier, renforcée par le déploiement d’emplois étudiants

  3. Un budget dédié au DD et une équipe en appui des laboratoires, des personnels et des usagers

  4. Inscrire le DD dans l’ADN des personnels et étudiants

  5. Renforcer les enseignements de formation initiale ou continue (pour les étudiants, personnels ou extérieurs), la recherche, et encourager toute initiative pour le DD

  6. Développer les apprentissage par projet ou challenges par équipe sur ces questions, faire de nos campus des vitrines de ce qui peut se faire en enseignement et recherche sur le DD et la transition écologique.

  7. Développer un programme complet allant de la baisse de notre impact environnemental, au développement de la formation de la culture du DD, en passant par des actions sociales et culturelles inscrivant notre université et notre faculté dans une durabilité et transition environnementale (TE)

  8. Travailler avec toutes les parties prenantes internes et externes pour développer de nouvelles approches.actions en faveur du DD et la TE

  9. Participer aux dynamiques locales, nationales (réseau CIRSES) et internationales (4EU+ et autres partenariats)

  • Réaffirmer les valeurs universelles de la science

    1. Garantir l’accès et le partage des produits de la recherche (résultats, données, méthodes) dans un contexte de transformation numérique

    2. Utiliser la science ouverte comme opportunité pour créer un environnement propice à une recherche éthique et intègre, c’est-à-dire fiable, respectueuse, responsable et honnête

  • L’augmentation de notre offre de formation tout au long de la vie et son articulation avec la formation initiale

    1. Accompagner la progression vers une approche par compétences en formation initiale

    2. Identifier les enseignements de FI à proposer en FC, micro-certifications

    3. Identifier des UE/séquences pensées vraiment pour la FTLV, adapter notre offre au marché de la formation continue

    4. Intégrer la FC dans le TdS

    5. Participation des labos ou plateformes aux bénéfices de la FC ou de l’expertise

    6. Renforcement du service de la formation continue et son articulation avec un portage Sorbonne Université

    7. Augmenter sa visibilité pour nos partenaires industriels et académiques.

  • L’accompagnement des initiatives étudiantes notamment sur les valeurs sociétales défendues par l’Université

  1. Soutien aux initiatives portées par les associations étudiantes via des fonds CVEC spécifiquement fléchés.

  2. Développement des interactions laboratoires-associations étudiantes (sciences participatives).

  • Le renforcement de notre réseau exceptionnel de partenaires académiques et industriels, dans et hors les frontières

    1. Partage d’enseignements de niche avec nos voisins parisiens ou régionaux (stations) ou avec des partenaires extérieurs (e.g. Physiologie des arbres avec Nancy dans le master Ecotox)

    2. Un effort constant pour la finalisation des conventions

    3. Développement des partenariats là où il est scientifiquement et sociétalement pertinent de le faire (les objectifs priment sur les contours), identifier les parties prenantes DD

  • Une mobilisation collective pour répondre aux défis sociétaux comme aux questions les plus fondamentales

    • De la transversalité, une offre de formation riche et modulable

  • Une faculté ouverte sur le monde, forte de ses alliances Sorbonne Université, 4EU+ et au-delà

    1. Internationalisation à domicile et mobilité internationale

    2. Penser des enseignements et les plannings pour un public étudiant venant de plusieurs universités 4EU+

    3. Renforcer les partenariats stratégiques internationaux, dans 4EU+ et au-delà.

    4. Favoriser la communication externe, intégrée et relayée par l’Université

logo tricolore.png