Les visages de Réunis
Nathalie Dracht.jpg

Nathalie Drach-Temam

Professeure en informatique à Sorbonne Université depuis 2004 après avoir travaillé à l’université de Rennes 1, l’université de Paris-Sud et à l'INRIA. Son domaine d’expertise concerne la conception des processeurs, cerveaux de tout système numérique. 

 

Elle s’est impliquée dans la gouvernance de l’université comme vice-présidente dans les champs de la recherche, du doctorat, de l’innovation, de la formation initiale et continue, de l’insertion professionnelle, de la vie étudiante et de la science ouverte.

 

Son ambition pour Sorbonne Université. Sorbonne Université doit jouer pleinement son rôle pour une formation ambitieuse, une recherche de haut niveau, un transfert adapté des savoirs et de leur diffusion dans la société et à l’international. Elle doit porter les valeurs humanistes et d’ouverture qui fondent son identité et s’affirmer comme un acteur de premier plan dans la promotion de la science dans cette période de profondes mutations. Ouverte, active et engagée, Sorbonne Université doit être un lieu dans lequel chacune et chacun puisse s’épanouir.

 

Une mesure concrète qui lui tient particulièrement à cœur. Il lui paraît essentiel de créer une équipe de gouvernance resserrée en charge du pilotage de l’établissement associant la doyenne et les doyens pour poursuivre efficacement, sereinement et avec bienveillance la construction de Sorbonne Université, « somme augmentée » de ses trois facultés.

Bétrice Perez.jpg

Béatrice Perez

Professeure d’histoire et civilisation de l’Espagne moderne au sein de l’UFR d’études ibériques et latino-américaines depuis 2016. Elle est notamment l’auteure de Inquisition, Pouvoir, Société. La province de Séville et ses judéoconvers sous les Rois Catholiques et de Les marchands de Séville. Une société inquiète (XVe-XVIe siècle). Elle a codirigé Del Mediterráneo al Atlántico. Mercaderes en la urbe (XVI-XVII) et Figures de la monarchie espagnole des Habsbourg. Charges, Fonctions, Parcours. Elle est vice-doyenne des relations internationales de la Faculté des Lettres depuis 2019.

 

Son ambition pour Sorbonne Université. Retrouver le sens du temps long et serein de la recherche et de la skholè pour nos communautés enseignante, étudiante et BIATSS. Concrètement, cela veut dire des moyens pour la recherche sur un temps pluriannuel ; de la souplesse pour permettre la diversité des parcours d'études, reflet des parcours de vie ; des missions et des objectifs toujours viables, parce que tenables.

 

Une mesure concrète qui lui tient particulièrement à cœur. Accroître l'expérience internationale de toute notre communauté enseignante, étudiante et BIATSS, parce que notre culture s'enrichit de ce dialogue avec l'ailleurs. Notre faculté est ainsi ouverte sur le monde, mais ancrée aussi dans des préoccupations de logement qui sont celles de nos étudiants. Concevoir des solutions innovantes pour accroître l'offre de logements demeure une priorité.

Béatrice Perez est professeure d’histoire et civilisation de l’Espagne moderne au sein de l’UFR d’études ibériques et latino-américaines depuis 2016. Elle est notamment l’auteure de Inquisition, Pouvoir, Société. La province de Séville et ses judéoconvers sous les Rois Catholiques et de Les marchands de Séville. Une société inquiète (XVe-XVIe siècle). Elle a codirigé Del Mediterráneo al Atlántico. Mercaderes en la urbe (XVI-XVII) et Figures de la monarchie espagnole des Habsbourg. Charges, Fonctions, Parcours. Elle est vice-doyenne des relations internationales de la Faculté des Lettres depuis 2019.

guillaume fiquet 2.png

Guillaume Fiquet

Directeur de recherche CNRS à Sorbonne Université. Après une thèse à l’université Rennes 1 et un séjour post-doctoral au Max Planck Institut de Mainz, Guillaume Fiquet a commencé sa carrière à l’ENS de Lyon avant de rejoindre l’UPMC en 1999. Il est spécialiste des propriétés physiques des matériaux en conditions extrêmes et de la modélisation de l’intérieur des planètes telluriques. Il est médaille d’argent du CNRS en 2011.

 

Il a été directeur adjoint de l’Institut de Minéralogie, Physique des Matériaux et Cosmochimie de Sorbonne Université de 2009 à 2013, avant d’en être le directeur de 2014 à 2021. De 2012 à 2016, il a été élu au conseil scientifique de l’UPMC et il a présidé la section 18 du comité national du CNRS. Il a siégé de 2003 à 2007 au CNU 35ème section.

 

Son ambition pour Sorbonne Université. Au sein de la Faculté des Sciences et Ingénierie, il souhaite porter une recherche au plus haut niveau, adossée à une offre de formation ambitieuse et inclusive, qui garantira le rayonnement de Sorbonne Université. Sorbonne Université est et doit rester une grande université de service public, forte de la cohésion de ses facultés.

 

Une mesure concrète qui lui tient particulièrement à cœur.  Il souhaite travailler à la reconnexion de la faculté des sciences et Ingénierie avec les autres facultés et avec l’établissement. Il veut être un doyen actif au sein de l’équipe présidentielle, pour parfaire la construction de Sorbonne Université.

Bruno Riou.jpg

Bruno Riou

Professeur en médecine d’urgence à Sorbonne Université et praticien hospitalier dans le service des urgences de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière. Ses domaines d’expertise sont la recherche clinique en traumatologie et en médecine d’urgence, et la recherche fondamentale en physiologie et pharmacologie du muscle cardiaque. Il s’est impliqué dans la gouvernance de l’UPMC comme vice-président médecine pendant 10 ans avant d’être élu doyen de la faculté de médecine en 2015, et réélu pour un deuxième mandat en 2020. Il préside le CNU de médecine d’urgence et la Conférence des Doyens de santé d’Ile de France, et est vice-président doyen du Directoire de l’AP-HP.

 

Son ambition pour Sorbonne Université. S’affirmer comme une université d’excellence pédagogique et de haut niveau de recherche, ouverte, active et engagée dans la société et à l’international pour accompagner les transformations futures dans une période de profondes mutations, une université dans laquelle chacune et chacun s’épanouit et coopère.

 

Une mesure concrète qui lui tient particulièrement à cœur. Libérer le carcan des locaux disponibles à la Faculté de médecine pour la recherche et l’enseignement et poursuivre le chantier de rénovation des bâtiments universitaires existant, en lien avec nos hôpitaux de l’AP-HP et des 15-20.

Les visages de Réunis
Reunis avance grâce à vous - nos soutiens, nos membres...
aubert_edited.png
Corinne Aubert

Corinne Aubert est directrice de recherche CNRS à Sorbonne Université. Le fil conducteur de ses activités de recherche qu'elle exerce à l'Institut Parisien de Chimie Moléculaire (IPCM) est la catalyse organométallique. Sa philosophie de recherche est centrée sur la conception de nouveaux outils synthétiques et leur application à la synthèse de molécules complexes et de nouveaux matériaux moléculaires.

 

De 2011 à 2017, elle a été coordinatrice du LabEx MiChem, directrice de l'IPCM, après en avoir été directrice adjointe (2005-11). En 2017, elle a conduit la liste électorale REUNIS pour le conseil facultaire de la FSI et a été élue 1ère doyenne de la Faculté. Elle a assuré ses fonctions en étant fidèle à ses valeurs fondamentales dont l'intégrité, la déontologie, le respect des autres et à ses engagements vis-à-vis de sa communauté.

 

Actuellement, elle est la coordinatrice d'un projet Erasmus+ sur la formation tout au long de la vie et responsable du partenariat stratégique SU-UNAM pour la chimie.

20211015_180934_edited.jpg
Anna Arzoumanov

Anna Arzoumanov est maîtresse de conférences à l’UFR de Langue française de la Faculté des Lettres. Ses travaux s’inscrivent au carrefour de la littérature, de l’analyse du discours et du droit.

Passionnée par le débat public et très attentive au dialogue entre recherche académique et enjeux sociétaux, elle travaille sur les conflits entre la liberté d’expression et des questions aussi variées que l’appropriation culturelle, la pornographie, le blasphème, la laïcité, le plagiat, ou encore le discours de haine. Elle y a consacré plusieurs articles et livres collectifs, ainsi qu’une monographie à paraître chez Garnier en 2022, La Création littéraire et artistique en procès. Elle est également l’une des directrices scientifiques du projet ANR Libex « Liberté de conscience, liberté de création, liberté d’expression » (2022-2026) et participe à plusieurs projets collectifs interdisciplinaires et internationaux.

Elle souhaite désormais mettre son expérience au service de la communauté de la Faculté des lettres et poursuivre son investissement dans des questions qui lui tiennent à cœur : l’insertion professionnelle des étudiantes et étudiants, l’amélioration des conditions de travail du personnel ainsi que l’ouverture de l’université sur la cité et l’international.

IMG_7071.jpeg
Sébastien Porte

Actuellement directeur adjoint de Sorbonne Université Presses et éditeur, Sébastien Porte n’a jamais quitté la Sorbonne depuis sa licence de Lettres modernes. C’est donc tout naturellement qu’il a accepté de s’engager pour l’université qui l’a formé au sein des listes Réunis pour Sorbonne Université.

Arrivé aux Presses comme éditeur en 2007, Sébastien Porte s’est investi pleinement dans la professionnalisation de cet outil indispensable pour la transmission des savoirs auprès des communautés scientifiques et du grand public qu’est une maison d’édition. En dialogue constant avec les enseignants-chercheurs, il œuvre tant au travail éditorial sur le livre, objet intellectuel et matériel, qu’à sa diffusion. Il est d’ailleurs vice-président de l’Association française des presses d’université-Diffusion.

C’est donc à la fois la vie culturelle au sein de la communauté universitaire et la place des savoirs humanistes et scientifiques que ce passionné de littérature (très anglaise maintenant) veut défendre.

IMG_7162.jpeg
Marie-Aude Vitrani

Marie-Aude Vitrani est maitresse de conférences à l'Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique et à Polytech Sorbonne depuis 2008.

 

Ses recherches portent sur les dispositifs robotiques d'assistance à la chirurgie mini-invasive. Son cœur de métier est celui de la conception du dispositif, de sa modélisation et de sa commande. Ses travaux s’inscrivent dans une démarche de recherche dite translationnelle en cela qu’ils se situent à l’interface entre recherche fondamentale, recherche clinique et transfert industriel. Depuis 2020 elle est directrice scientifique adjointe de l’Institut Universitaire pour l’Ingénierie en Santé.

 

Après avoir participé à la création de la première formation d’ingénieur en Robotique, elle en a été responsable entre 2011 et 2016. Elle est actuellement directrice adjointe en charge de la transformation pédagogique à CAPSULE.

 

Parisienne indéracinable, elle arpente le campus Pierre et Marie Curie depuis qu’elle a 17 ans.

Xavier Guillonneau est chercheur Inserm à la faculté de médecine et travaille à l’institut de la vision dans le département de thérapeutique.

J’étudie le rôle de l’inflammation dans le remodelage vasculaire et la perte neuronale associés à la dégénérescence maculaire liée à l’âge et la rétinopathie diabétique. Je développe par ailleurs des stratégies anti-angiogéniques adaptées aux traitements des formes prolifératives de ces maladies qui conduisent, si elles ne sont pas traitées, à une perte rapide de l’acuité visuelle.

Je suis membre du conseil de l’école doctorale ED394 Physiologie, Physiopathologie et Thérapeutique.

 Je m’engage avec Réunis au sein du conseil de la recherche pour défendre un environnement de recherche de tout premier plan dans toutes nos facultés, favoriser un fonctionnement collectif et pour maintenir au plus haut niveau notre recherche.

IMG_7227.jpeg
Xavier Guillonneau
claire stolz.jpeg
Claire Stolz

Maîtresse de conférences en français moderne et contemporain à l’UFR de Langue française à la faculté des Lettres, Claire Stolz est spécialiste de stylistique et de rhétorique, et travaille sur la langue du roman du XXe et du XXIe siècles.  

 

Passionnée de romans contemporains, elle est aussi depuis longtemps très engagée dans son université en tant qu’élue et toujours partante pour de nouvelles initiatives pour améliorer la vie dans l’établissement ; elle a ainsi travaillé pour le handicap dans l’ex-Paris-Sorbonne, instaurant des référents Handicap dans chaque UFR, a été directrice adjointe de son UFR et a porté un projet IDEX pour offrir aux étudiants internationaux  un enseignement du Français Langue Étrangère à la faculté des Lettres ; ce projet est à l’origine du SIAL-FLE dont elle est directrice adjointe aux côtés de Thomas Joufflineau et d’Élisabeth Angel-Perez.

 

Actuellement Vice-Présidente du Conseil d’Administration et Vice-Présidente Vie Étudiante et Vie de Campus, elle a notamment développé l’accès des étudiantes et étudiants aux aides sociales et au matériel numérique ; elle a lancé le Plan Mieux-être Étudiant dès avant la crise de la Covid, et oriente en ce moment ce plan particulièrement vers l’amélioration de l’accès au logement.

louis_edited.jpg

Arrivé sur le Campus Jussieu il y a 27 ans en tant qu’ATER, puis recruté CR CNRS, Louis Fensterbank est depuis 2004 Professeur de Chimie Organique à Sorbonne Université. À l’Institut Parisien de Chimie Moléculaire (IPCM), il développe avec son équipe de nouvelles réactions moléculaires en s’appuyant des processus radicalaires, organométalliques ou photochimiques. Il a reçu la médaille d’argent du CNRS en 2017.

Il a enseigné dans toutes les années du cursus universitaire de l’ex-PCEM au M2 et s’est toujours investi dans des missions d’intérêt collectif que ce soit pour l’enseignement ou la recherche. Il a été notamment responsable de la L3 de la Licence de Chimie en 2006-07, co-fondateur en 2007 du Master de Chimie de Paris-Centre, qu’il a dirigé sur la période 2007-2014 et président du conseil scientifique de l’UFR de Chimie (2013-2017). Depuis 2017, il est le directeur de l’IPCM.

A ses moments libres, Louis aime chausser ses baskets pour aller courir ou faire du VTT avec des potes.

Louis Fensterbank
Claire delain_edited.jpg
Claire Delain

Sa passion pour tout ce qui vole a mené Claire Delain à occuper, pendant treize ans, le poste de responsable de gestion administrative et technique dans le domaine de l’assurance aéronautique et spatiale. Puis, les circonstances de la vie réservant parfois des surprises, elle a repris, avec bonheur, le chemin de l’école pour se former au métier d’enseignante en Lettres Modernes, qu’elle a exercé en Seine-Saint-Denis avant d’intégrer l’ex-UPMC en 2008.

En charge des cours de Techniques d’Expression et de Communication dans certaines filières (de la L0 au Master 2), elle partage, également, avec un collègue de l’INSPE dans le cadre de la Mineure MEEF 2nd degré, un enseignement de langue française pour les futurs professeurs des écoles, issus des filières scientifiques de la FSI et de l’UFR d’Histoire, et bientôt de Géographie, de la Sorbonne.

Curieuse d’explorer les différentes formes de partage des savoirs, Claire propose aux étudiants de la Mineure COMS une UE d’atelier d’écriture et de mise en scène théâtrales sur la vie et les découvertes scientifiques des femmes qui ont marqué l’histoire de la Science et des Technologies.

 

Outre sa co-coordination en OIP- L1, elle participe au comité de direction du Département des Langues et est élue au conseil du SGFI.

Elle est membre suppléante au CHSCT depuis 2018.

Gourmande, toujours prête à danser et à partager des moments de convivialité, Claire consacre ses jours de repos soit à expérimenter de nouvelles recettes, soit à organiser des spectacles pour des événements familiaux.

20211015_180509.jpeg
Muriel Umbhauer

Muriel Umbhauer est professeure en biologie à Sorbonne Université depuis 2003.

Elle co-anime une équipe de recherche au sein du laboratoire de Biologie du Développement de l’Institut de Biologie Paris Seine (IBPS). Ses recherches portent sur le développement du rein et les maladies congénitales associées.

Muriel a toujours eu à cœur de mener de la manière la plus équilibrée possible des activités de recherche, d’enseignement et de responsabilités scientifiques, pédagogiques et administratives.

Elle a été responsable d’un parcours de Master de Biologie du développement, puis a dirigé l’Ecole Doctorale Complexité du Vivant et plus récemment le Collège doctoral de Sorbonne Université. Au sein de ce collège, elle a apprécié les échanges ouverts et constructifs qui ont été menés et ont conduit notamment à la rédaction de la Charte du Doctorat.   

Muriel a toujours été attirée par la nature et est heureuse d’avoir la chance de faire un métier en lien avec ses aspirations premières.  Elle se ressource à la campagne et aime passer ses vacances à la montagne.  

Pascal Frey.png
Pascal Frey

Pascal Frey est nommé professeur de mathématiques à Sorbonne Université en 2003, après avoir été chargé de recherches à Inria. Il est membre du laboratoire J.L. Lions et directeur de l’Institut des sciences du calcul et des données. Il a été professeur au département de mathématiques de la Universidad de Chili à Santiago, de 2007 à 2009.

Il s’intéresse à la conception et à l’analyse de modèles mathématiques et de méthodes numériques pour le calcul scientifique. Les domaines d’applications sont multiples, académiques et industriels, et généralement pluridisciplinaires.

Il est élu Réunis à la commission recherche du Conseil Académique depuis 2018 et membre du comité de programme (flagship 3) « Transforming science and society » de l’Alliance 4eu+.

Passionné par le rapprochement des sciences et des arts, inspiré du Quadrivium antique, il participe au programme d’accueil d’artistes en résidence à SU.

IMG_2604.jpeg
Marc Hélier

Marc Hélier est professeur d’électronique à la faculté des Sciences et Ingénierie.
 
Venant de l’École Supérieure d’Électricité (aujourd’hui CentraleSupélec), il est arrivé en 2001 à l’UPMC, au LISIF, dont une partie des membres s’est rassemblée en 2008 au sein du L2E dont il a assuré la première direction de 2008 à 2011.

Ses recherches actuelles au GeePs portent sur la compatibilité électromagnétique dans les domaines des transports et des systèmes d’information, et sur les antennes et la propagation employées dans les radars HF à ondes de surface dits « transhorizon ».
 
Il  a été responsable du directoire des Formations et de l’Insertion professionnelles de l’UPMC de 2012 à 2017.

Depuis 2018, il est chargé de mission à la vice-présidence Recherche, Innovation et Science ouverte de Sorbonne Université pour laquelle il a animé des groupes de travail traitant du libre accès aux publications, de l’évaluation interne de la recherche en relation avec la science ouverte et des données ouvertes.

Sophie Cassaignon est professeure de Chimie à la Faculté des Sciences et Ingénierie, elle travaille au Laboratoire de Chimie de la Matière Condensée de Paris.

 

Ses recherches concernent l’élaboration de nanomatériaux par chimie douce pour l’Energie et le développement durable.

 

Elle est impliquée dans Réunis depuis longtemps puisqu’elle a été élue à la Commission Recherche du Conseil Académique (2012-2016) puis à la vice-présidence du Conseil d’Administration (2016-2018) de l’UPMC. Elle est actuellement membre du CHSCT de SU.

 

Pour se détendre, elle pratique le Yoga, la marche à pied et la canne de combat (un art martial français).

Sophie Cassaignon
Ronan Le Bouffant.jpg

Ronan Le Bouffant

Maître de conférence en biologie à Sorbonne Université depuis 2009, Ronan Le Bouffant travaille sur le développement du rein chez l’embryon dans le laboratoire de biologie du développement de l’Institut de Biologie Paris Seine (IBPS).

 

Très impliqué en première année de licence, il réalise également des enseignements en master et pour la prépa agreg.

 

Il est membre du conseil des enseignements de l’UFR de biologie et représentant du conseil académique au conseil disciplinaire et à la FSDIE de Sorbonne Université. Il est également élu au conseil de formation et vie étudiante de Sorbonne Université.

 

Ronan apprécie de partager son expérience avec les plus jeunes et intervient dans des collèges pour présenter son cursus ainsi que l’université.

Passionné de nature, vous pourrez le trouver dans son potager ou en forêt de Sénart avec ses quatre enfants.

Isabelle Dasque.jpg

Isabelle Dasque est maître de conférences en histoire contemporaine et membre du Centre de Recherches en Histoire du XIXe siècle (Panthéon-Sorbonne/Sorbonne Université).

 

Ses recherches portent sur la diplomatie française au XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle, le renouvellement de ses pratiques socio-culturelles et professionnelles et l’émergence de diplomaties parallèles. Elle prépare un ouvrage sur les épouses de diplomates aux XIXe-XXIe siècles.

 

A l’UFR d’Histoire, elle coordonne le Double Diplôme Histoire Sciences sociales, en partenariat avec l’IEP de Paris. Elue sur la liste de Réunis, elle siège au Conseil de la Faculté des Lettres depuis 2018.

 

De son enfance itinérante à travers le monde et de la lecture des récits des diplomates du XIXe siècle, elle a gardé le goût des voyages et une curiosité pour les terres reculées et les civilisations étrangères.

Isabelle Dasque

Vanda.jpeg

Vanda Luengo

Vanda Luengo est Professeure d’informatique à la faculté de Sciences et ingénierie.

 

Elles est arrivée en 2015 à Sorbonne Université avec une chaire dans le domaines des Environnements Informatiques pour l’apprentissage Humain.

 

Ses recherches portent sur l’intelligence artificielle dans l’éducation et l’analytique des apprentissages avec le numérique, en particulier la modélisation informatique de l’apprenant et des rétroactions épistémiques combinant connaissances expertes et analyse de traces.

 

Responsable de l’équipe MOCAH du LIP6 elle est impliquée dans des projets pluridisciplinaires en informatique et éducation et est également responsable du master EDTECH, parcours pluridisciplinaire dans le domaine du numérique et l’éducation.

 

Elle est élue Reunis au conseil facultaire de la FSI et a piloté la création de Capsule.


Vanda est née au Venezuela et insiste sur le fait qu’une personne américaine est une personne du continent Américain.

Alessandro.jpg

Alessandro Garcea est Professeur de Littérature latine et Histoire des textes, directeur adjoint de l’UFR de Latin et de l’Ecole Doctorale Mondes antiques et médiévaux. Il coordonne l’Initiative Sciences de l’Antiquité et codirige l’École des langues anciennes de Sorbonne Université (ELASU) avec Carole Roche (CNRS).


Son activité scientifique se concentre sur l’histoire des théories linguistiques à Rome et sur les relations entre grammaire, rhétorique et philosophie dans le monde classique. Il a notamment procuré la première reconstitution du traité perdu de Jules César sur l’analogie.


Après avoir coordonnée le projet ANR Hyper-GL : Édition en ligne et annotation
hypertextuelle d’un corpus de textes anciens (2006-2009) et après avoir travaillé sur le « nouveau latin non-littéraire » comme membre junior de l’IUF (2011-2016), il dirige actuellement le projet Émergence Sorbonne Université Greek and Latin literary quotations in late Latin grammatical tradition.

 

Membre du comité de soutien de Réunis lors de sa constitution en 2016, il est  élu au conseil de la Faculté des Lettres.

Alessandro Garcea

Magali Svreck.jpg

Magali Svrcek est Professeure d’Anatomie et Cytologie Pathologiques à l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP).

 

Elle s’intéresse plus particulièrement à la cancérologie digestive et aux maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, thématiques dans lesquelles elle est fortement impliquée en recherche translationnelle.


Depuis février 2020, elle occupe le poste de vice-doyenne pour les relations internationales et pour l’Europe à la faculté de médecine Sorbonne Université.


Férue de cinéma, elle se réjouit de la réouverture des salles obscures et de la Cinémathèque française.

Magali Svrcek

Marylin Chamaillard.jpg

Technicienne en gestion financière, Marylin Chamaillard gère le budget de la licence et du master de Chimie ainsi que celui du FabLab. Après un BTS en assistanat de gestion et un stage au sein de l’université, elle a intégré l’ex-UPMC en tant qu’adjoint technique au sein d’une plateforme d’enseignement de chimie, puis en tant que technicien supérieur.

 

Au sein de l’UFR de Chimie, elle travaille en collaboration avec les enseignants  mais également ceux de la nouvelle plateforme FabLab.Elle est élue au Comité technique.

 

Au sein de Réunis, elle occupe le poste de secrétaire du syndicat.Passionnée de sport, elle a participé à plusieurs marathon et course de trail et court souvent avec Chrystèle Sanloup. Elle fait également beaucoup de vélo en montagne.

Marylin Chamaillard

Ingénieure, responsable opérationnelle de la plateforme RMN Moléculaire à la faculté des Sciences & Ingénierie, Claire Troufflard a intégré Sorbonne Université en 2014. Au sein de la plateforme, elle travaille en collaboration avec les collègues RMNistes de l’IMPC, les chercheurs en chimie, biochimie et sciences de matériaux ainsi que des partenaires industriels.

 

Elle est élue Réunis à la Commission de la Recherche et siège au Conseil Académique depuis 2018. Elle est également co-responsable du groupe de travail Ressources Humaines avec Benoit Caron.

 

Claire aime partager son expérience auprès des plus jeunes afin de promouvoir les sciences. Sensibiliser les jeunes filles sur cette thématique est une cause qui lui tient à cœur et elle contribue ainsi à encourager la future génération de femmes en sciences !

Claire Troufflard

Claire Troufflard.jpg
Bertrand Haan.jpg

Maître de conférences en Histoire moderne, Bertrand Haan est ancien élève de l’École des chartes et ancien membre de la Casa de Velázquez.

 

Spécialiste de l’histoire de la monarchie espagnole et de la France aux XVIe et XVIIe siècles, ses recherches portent sur la diplomatie, les guerres de Religion, les liens de l’amitié et, plus récemment, sur la dérision en politique.

 

Depuis deux ans, il pilote la création de formations en archivistique à Sorbonne Université Abu-Dhabivouées à rayonner au Moyen-Orient.

 

En soirée, vous le trouverez volontiers en répétition et le week-end en concert avec ses amies et amis choristes.

Bertrand Haan
Elisabeth Angel-Perez.jpg

Élisabeth Angel-Perez est Professeure de littérature anglaise à l’UFR d’études anglophones. Avec Andrea Fabiano, elle coordonne l’Initiative THEATRE.

 

Elle a publié ou co-publié de nombreux ouvrages et articles sur le théâtre britannique contemporain, mais aussi sur Beckett. Actuellement sous presse, un numéro de la Revue d’Histoire du Théâtre sur « Sarah Kane, vingt ans après », un numéro de Théâtre/Public sur les scènes anglaises et irlandaises ultracontemporaines et une monographie à paraître à la fin de l’année.

 

Elle adore travailler comme traductrice et dramaturge avec des metteurs et metteuses en scène sur des textes qu’elle trouve important de faire connaître à ses étudiantes et étudiants, dont l’enthousiasme la porte depuis toujours, ainsi qu’à un public plus élargi : récemment au théâtre du Rond-Point, Du Ciel tombaient des animaux ! de Caryl Churchill.

Elisabeth Angel-Perez
Aurelie Dorval.png

​Gestionnaire pédagogique à l’UFR de Musique et Musicologie depuis 2013, Aurélie Dorval rejoindra la Direction des Affaires Culturelles dès septembre prochain. Cette belle opportunité, bénéfice d’une mobilité interne, lui permettra de faire le lien avec le Master 2 en Projet Artistique et Culturel qu’elle a entrepris dans le cadre d’un congé de formation professionnelle. Son mémoire porte sur la formation professionnelle en matière culturelle à l’île de la Réunion.

 

Elle est membre de la commission sociale des personnels et membre suppléante du comité technique. Avec Réunis, elle s’est engagée à défendre les conditions de travail et de bien-être des personnels BIATSS à Sorbonne Université. 

 

Passionnée d’art et de sport, elle se trouverait dans une position bien incommodante si vous lui demandiez d’indiquer sa préférence entre Kaamelott – Premier volet, une pièce de théâtre avec Micha Lescot et la finale de Roland Garros !

Aurélie Dorval
David Izidore.jpg

​Enseignant d’EPS à la faculté des Sciences & Ingénierie, David Izidore a intégré l’ex-UPMC en 2004 après avoir enseigné dans un collège au Blanc-Mesnil pendant trois ans.


Il a notamment assuré la direction du DAPS pendant six ans et est désormais Vice-Doyen initiatives étudiantes et responsabilité sociale de la faculté.


Au sein de Réunis, il s’est impliqué dans la campagne pour les élections professionnelles de mars 2019 et anime actuellement le groupe de travail vie étudiante et vie de campus.


Responsable de la mission du sport de haut niveau, il suit depuis 17 ans avec son équipe les carrières des sportives et sportifs de haut niveau, de leur arrivée à Sorbonne Université à leur diplomation et leur réussite sportive.
Ancien athlète, il est resté en contact avec le haut niveau en accompagnant des joueurs et joueuses professionnelles de golf et de tennis.

David Izidore
20190810_095559 modif.jpg
David Siaussat

Maitres de conférences en biologie des organismes à la faculté des Sciences et Ingénierie, David Siaussat travaille à l'Institut d’écologie et sciences environnementales de Paris (iEES Paris).


Il étudie l’impact des polluants et du changement climatique sur les écosystèmes et notamment les modèles insectes. Il développe aussi des recherches dans le domaine du biocontrôle contre les insectes ravageurs de culture.


Il est également membre du Conseil de la faculté, co-responsable d’un master en Ecophysiologie Ecotoxicologie et coordinateur du flagship biodiversité et développement durable de l’alliance 4EU+.


Il est trésorier de Réunis pour Sorbonne Université et en charge du site internet.


Passionné de bricolage, il a pour projet de construire une cabane perchée en matériaux recyclés pour ses enfants.

sanloup.jpg

Professeure de sciences de la Terre à la Faculté des sciences et ingénierie, Chrystele Sanloup travaille à l'Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie (IMPMC) .

Elle étudie les propriétés physiques et chimiques des matériaux dans les conditions de haute pression et haute température des intérieurs planétaires.
Elle est également membre du CA de Sorbonne Université.

Au sein de Réunis, elle est responsable du groupe de travail Formation.

Adèpte de la course à pied, vous pourrez sûrement la trouver entre midi et deux en train de courrir dans le Jardin des Plantes !

Chrystèle Sanloup
Chauvin.jpg

Pierre-Marie Chauvin est Maître de conférences en Sociologie et Vice-Doyen Ressources Humaines et Moyens de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université.

Ses recherches portent principalement sur la réputation, les temporalités et les activités économiques, appréhendées en tant que faits sociaux.


Pendant le premier confinement, il a piloté une enquête consacrée au rapport au temps pendant la crise Covid, impliquant un groupe d'étudiantes et étudiants du Master de Sociologie contemporaine de Sorbonne Université.

 

Avec Annick Clement, il vient de coordonner Sorbonnavirus. Regards sur la crise du coronavirus (Sorbonne Université Presses) qui rassemble 55 chercheuses et chercheurs de toutes disciplines de Sorbonne Université, et a organisé un concert original, conçu comme la bande-originale du livre.

Pierre-Marie Chauvin
618374f44607a460ab1930e115434413ceb0e44e
Benjamine Toussaint

Maîtresse de conférence en littérature britannique à la Faculté des lettres et responsable du Master MEEF second degré anglais, Benjamine Toussaint enseigne la traduction, la littérature victorienne, l’histoire et la littérature écossaises, ainsi que l’épreuve de synthèse au CAPES. Elle est également alumna 2002 de Sorbonne Université.

Ses recherches portent sur le roman écossais des 19ème et 20ème siècles, en particulier sur les liens entre identités nationale et genrée. Elle coordonne actuellement un numéro de Sillages critiques consacré à Walter Scott.

Elle est élue au Comité technique et suppléante au CHSCT, ainsi que Secrétaire Générale du syndicat Réunis depuis 2020. Au sein de Réunis, elle est responsable du groupe de travail Recherche.

Pour réconcilier ses fils avec la langue de Shakespeare, elle s’est lancée dans l’écriture d’histoires pour enfants en anglais avec ses collègues de l’INSPE. Bien entendu sa première héroïne n’était autre que le plus célèbre des monstres écossais…

75d169568f84d3575db1b116d83016e24b79a444

Ingénieur de Recherche responsable de la plateforme d’analyse élémentaire ALIPP6 de l’OSU Ecce Terra à la Faculté des Sciences & Ingénierie, Benoît Caron a intégré l’ex-UPMC après sa thèse en volcanologie en 2010 comme technicien en CDD, puis comme Ingénieur d’Étude suite à l’obtention de son concours l’année suivante.

 

Grâce à ALIPP6, il travaille au sein de Sorbonne Université en collaboration avec les géologues mais également avec les chimistes, les médecins, les pharmaciens, les archéologues…


Au sein de Réunis, il est co-responsable du groupe de travail Ressources Humaines avec Claire Troufflard.

Benoît aime partager sa passion et participe plusieurs fois par an à des évènements de vulgarisation, d’expérience et de communication au sein d’établissements scolaires de la région Ile-de-France et de Paris. Peut-être que vos chérubins l’ont déjà rencontré ?!

Benoît Caron