Rapport d'autoévaluation 2014-2018

LE RAPPORT D'AUTOEVALUATION

 

  • Le rapport d’autoévaluation constitue la première étape de la réalisation du projet d'établissement de Sorbonne Université. En 2017 l’UPMC et Paris-Sorbonne ont rédigé leurs rapports séparément.

  • Elaboré en concertation avec les personnels et étudiants de l’UPMC, il pointe les forces et les faiblesses identifiées sur la période 2014-2018.

LES CHIFFRES CLÉS

2 séries de 4 ateliers organisés.

 

300 participants sur l’ensemble des 8 ateliers.

 

Environ 100 indicateurs utilisés pour alimenter les discussions.

LES DATES CLÉS

  • De Janvier à Avril 2017 : consultations pour le rapport : ateliers d’évaluation de la transformation de la Licence ; les ateliers sur l’autoévaluation et les groupes miroirs sur la mise en place de SU.

 

  • 30 mai 2017 : présentation du rapport au Comité d’Orientation Stratégique Sorbonne-Universités.

 

  • 3 juillet et 11 septembre 2017 : présentations du rapport devant le Conseil Académique puis le Conseil d’Administration suivies du dépôt sur le site de l’HCERES pour le 21 septembre.

 

  • Avril 2018 : dépôt du projet d’établissement de Sorbonne Université.

.

Des forces identifiées…
  • L’université a progressé sur les 4 axes prioritaires fixés en 2014 : S’ouvrir à la société, Mobiliser tous les champs de la connaissance, Intégrer les dimensions européenne et globale et Optimiser l’organisation et les ressources.

 

  • La recherche a gagné en visibilité et a acquis de nouvelles ressources : augmentation du nombre de publications et d’appel à projets remportés (ANR, ERC…), création de plus de 20 start-ups, transfert de technologie et valorisation en hausse.

 

  • Un soutien à la recherche plus efficace : appui de la DGRTT et du bureau Europe Sorbonne Universités pour l’obtention de financements européens.

 

  • La transformation de la licence est une réussite même s’il reste quelques ajustements à faire (voir fiche bilan transformation de la licence).

 

  • Des espaces rénovés, modernes et agréables : livraison du grill d’Albert avec la création de nouveaux espaces (CICSU, BU des Licences, etc.), halle technologique de St-Cyr, nouveaux bâtiments en stations…

 … mais aussi des faiblesses
  • Difficultés dans la maîtrise et l’entretien des nouveaux et anciens locaux.

  • Manque d’un schéma directeur des systèmes d’information (SI).

  • La communication interne et externe a peu d'impact et doit être profondément réformée afin d’entraîner davantage la communauté.

© 2018 par REUNIS