Un rapide bilan des actions menées à Paris-Sorbonne dans le domaine de la recherche

UN SOUTIEN CONSTANT AUX UNITES DE RECHERCHE ET ECOLES DOCTORALES
  • Une répartition plus équitable des budgets de recherche aux équipes et aux ED avec la prise en compte de critères objectifs

  • Refonte des statuts des équipes d’accueil et des écoles doctorales

  • Accompagnement des UMR dans leur création ou le choix de leur évolution (littérature française, études slaves, musicologie, philosophie)

  • Une hausse des crédits de fonctionnement alloués par Paris-Sorbonne au pôle recherche (EA, AD, FIR…)

  • Une reconnaissance du rôle joué par les directeurs et directrices d’EA, d’UMR et de LABEX personnels de Paris-Sorbonne, désormais bénéficiaires d’une prime de charge administrative

POUR LES DOCTORANTS
  • Création de nouveaux contrats doctoraux interdisciplinaires grâce à l’IDEX

  • Augmentation du nombre de thèses financées grâce aux LABEX

  • À côté des écoles doctorales de Paris-Sorbonne, qui poursuivent leurs missions habituelles, mise en place du Collège Doctoral de Sorbonne Universités

DE NOUVELLES OPPORTUNITES, EN PARTICULIER GRACE A L’IDEX
  • Dans le cadre de la politique de site Sorbonne Universités, très nette augmentation du nombre de délégations accordées par le CNRS

  • De nouveaux partenariats mis en place par Paris-Sorbonne avec le Louvre, le château de Versailles, la BNF, permettant à des EC ou des post-doc d’y mener leurs recherches

  • Création d’un fonds spécial d’aide aux jeunes chercheurs (PRCE, PRAG, MCF) pour financer des missions ou des séjours d’études

  • Création de chaires thématiques environnées avec recrutement de post-doc, de doctorants et d’ingénieurs de recherche, financées par l’IDEX

  • Forte participation de Paris-Sorbonne aux réponses à des appels à projets à thématique fléchée (Convergence) ou libre (Émergence)

  • Création d’instituts interdisciplinaires où Paris-Sorbonne est fortement impliquée, OPUS (autour de la question du patrimoine), Collegium Musicae, Institut des sciences du calcul et des données (ISCD)

  • Mise en place de structures mutualisées, comme la plateforme PLAYMO3D pour les archéologues

  • Aide à la soumission de projets d’ERC (programme PERSU de Sorbonne Universités)

DE NOUVELLES OPPORTUNITES, EN PARTICULIER GRACE A L’IDEX
  • Dans le cadre de la politique de site Sorbonne Universités, très nette augmentation du nombre de délégations accordées par le CNRS

  • De nouveaux partenariats mis en place par Paris-Sorbonne avec le Louvre, le château de Versailles, la BNF, permettant à des EC ou des post-doc d’y mener leurs recherches

  • Création d’un fonds spécial d’aide aux jeunes chercheurs (PRCE, PRAG, MCF) pour financer des missions ou des séjours d’études

  • Création de chaires thématiques environnées avec recrutement de post-doc, de doctorants et d’ingénieurs de recherche, financées par l’IDEX

  • Forte participation de Paris-Sorbonne aux réponses à des appels à projets à thématique fléchée (Convergence) ou libre (Émergence)

  • Création d’instituts interdisciplinaires où Paris-Sorbonne est fortement impliquée, OPUS (autour de la question du patrimoine), Collegium Musicae, Institut des sciences du calcul et des données (ISCD)

  • Mise en place de structures mutualisées, comme la plateforme PLAYMO3D pour les archéologues

  • Aide à la soumission de projets d’ERC (programme PERSU de Sorbonne Universités)

© 2018 par REUNIS